jeudi 5 juin 2008

Anti-Jap Rap

Ces jours-ci, pas mal de Japonais ont peur de l'expansion économique de leurs voisins chinois. Ces gens raisonnent de cette façon. "Les Occidentaux sont chrétiens. (Hein?) Nous autres Japonais, nous avons notre religion bouddhiste et shintoïste. (Ah bon?) Mais les Chinois n'ont aucune éthique religieuse." C'est une idiotie absolue, d'autant que les Japonais eux-mêmes étaient qualifiés d'"economic animals" par leurs meilleurs copains, les Américains, dans les années 80.
Je déteste ces "paysans parvenus" du fond du coeur, donc je traduis la parole d'"Anti-Jap Rap", écrite dans les années 1970 par des terroristes "rouges". Le titre original est "Notre départ". L'auteur est le Groupe FK du Front Anti-Japon de l'Asie de l'Est, connu pour avoir perpétré l'attentat terroriste contre Mitsubishi Heavy Industries, qui a fait huit morts en 1974. Mitsubishi est considéré comme le centre de l'impérialisme japonais. (Ce n'est pas le même groupe que la fameuse Armée rouge japonaise.)

Notre départ

Adieu le Japon
Mon pays maudit
Je romps le gros cordon ombilical
Qui nous lie
Je te refuse l'assujettissement spirituel
Je te restitue l'assimilation culturelle
Je fuis ton champ magnétique idéologique
Je déchire ta malédiction ethnique
Je te nie l'appartenance étatique
Je me dévêtis même de l'embrouillement de la classe
Je pars en voyage en appelant mes amis

Adieu le Japon
Mon pays arrogant
Tu parcours toute la terre
Pour dérober la richesse du monde
Et tu étends tes membres pour saccage et exploitation
Allez, que tu sois fier
De ta renaissance miraculeuse et de ton développement économique
Que tu te vantes bien
Du système hiérarchique qui se trouve au sommet du monde
Je te défie d'entendre
Le cri des opprimés
Je te défie d'entendre
Le cri des démunis
Je te défie d'entendre
Le cri des affamés
Je te défie d'entendre
Le cri des gens abattus
Je te défie d'entendre
Le cri des fantômes errants
Je te défie d'entendre
Le cri de la terre déchirée

Adieu le Japon
Que tu sois ruiné
Le Japon de l'empereur conquérant
Construit avec la chair et les os des autochtones conquis
Dans la mer du sang des autochtones conquis
Je pars en voyage avec mes amis
Pour que je t'anéantisse
Pour te faire disparaître de la terre à jamais
Nous partons au voyage de la victoire
Sur la longue route de la révolution mondiale
Les armes de la fureur à la main
Les poèmes armant notre coeur
Réunissez-vous
Mes amis
Pour le départ de notre voyage contre le Japon

Je ne suis pas forcément d'accord avec tout ce qui est dit dans ce poème un peu simpliste. Il y a une distanciation dans la musique du groupe A-Musik (lien au blog précédent), qui n'empêche pas de m'émouvoir.

4 commentaires:

William a dit…

Et malheuresement, ils n'ont pas torts, le Japon c'est montré pays cataliseur, persuadant sa jeunesse de leur race dite supérieure, pérsécutant les autres territoires d'Asie de l'Est, exploitant, tuant, pillant, développant avec joie une idéologie nazi et raciste dans les années 30-40, le Japon aujourd'hui aussi connait une montée du fascisme, comme dans tout les, pays. Une montée des violences racistes est fortement à prévoir.

fisaxij a dit…

Le problème de ces mots est surtout l'expression "l'empereur conquérant", car on sait que son clan était d'origine coréenne. Ce poème a cette ambiguïté qui pourrait susciter un racisme anti-coréen de la part des Japonais des plus pauvres. Je crois qu'il s'agit des peuples de l'Asie quand il parle des autochtones conquis, mais il y a une possibilité de ce malentendu.

F-A de Montille a dit…

Est-il possible de connaître le titre voire également les paroles originales en japonais ?

fisaxij a dit…

ワレらが旅立ち

さらば日本
呪わしき日本よ
オレはオマエとオレとを結びつけている
太いヘソの緒断ち切って
オマエへの精神的隷属を拒絶し
オマエへの文化的同化を返上し
オマエの思想的磁場から脱出し
オマエの民族的呪縛を喰い破り
オマエへの国家的帰属を否定し
階級的しがらみをも脱ぎ捨てて
オレは友を募りて旅に出る

さらば日本
おごれる日本よ
オマエは世界の富を奪うため
世界じゅうを駆け巡り
収奪・搾取の手足をのばす
誇るがいい
軌跡の復興・高度成長とやらを
自惚れるがいい
世界に冠たる権力機構とやらを
オマエには聞こえまい
虐げられたものたちの叫びが
オマエには聞こえまい
奪われたものたちの叫びが
オマエには聞こえまい
飢えたるものたちの叫びが
オマエには聞こえまい
なぶり殺されたものたちの叫びが
オマエには聞こえまい
さまよう怨霊たちの叫びが
オマエには聞こえまい
引き裂かれた大地の叫びが

さらば日本
滅びゆけ日本よ
被征服原住民の血の海の中に
被征服原住民の肉と骨とで建国された
征夷天皇日本よ
オレは友を募りて旅に出る
オマエを撃ち滅ぼすための
オマエを地上から永久に消し去るための
世界革命の長途へと
手には怒りの武器をもち
心は詞華で武装して
ワレらは勝利の旅に出る
いざつどえ
ともがらよ
ワレらが反日の旅立ちへ