lundi 18 février 2008

Mais non! Le clou qui dépasse n'appelle pas le marteau au Japon, mais pas du tout!!!

J'ai le Dictionnaire de proverbe et diction édité chez le Robert, et j'y trouve ce proverbe japonais: "Clou qui dépasse sera enfoncé".
C'est un Robert. Ca a l'air sérieux. Mais il n'y a pas d'explication.
J'ai trouvé un site qui parle de ce proverbe toujours japonais: "Le clou qui dépasse appelle le marteau". Explication: Un problème, une difficulté appelle une solution simple et radicale. Le site s'appelle Internaute Encyclopédie. Ca a l'air sérieux. Mais il me semble que l'explication n'est pas bonne.
Un prêtre français qui s'appelle André L'Héronet a écrit un livre intitulé Le Clou qui dépasse, qui parle de ses expériences au Japon. Je n'ai pas lu ce livre, mais peut-être ce religieux se trouvait-il dans la place du clou qui dépasse, quelqu'un d'exceptionnel qui n'est pas aimé au Japon. Ca a l'air sérieux. Et je peux imaginer la situation.
Mais ce n'est pas sérieux. Mais pas du tout. J'hal-lu-cine!!!
Il y a bien un proverbe japonais qui est écrit ainsi: 出る杭は打たれる. La transcription phonétique peut être "Déru kui-wa utaréru". Mais il y a pas mal de Japonais qui mémorisent ce proverbe à tort et à travers: 出る釘は打たれる. "Déru kugi-wa utaréru." La consonne g est une consonne nasale prononcée comme ng dans le mot anglais sing, et cette consonne faible risque la confusion dans certaines expressions, comme pour ce proverbe. Ce mot "kugi" veut dire le "clou", alors que le proverbe correcte dit "kui", le pieu. Et le clou n'est pas la même chose que le pieu.
L'explication du vrai proverbe est comme suit. Quelqu'un veut faire une haie, et il enfonce plusieurs pieux au sol. Mais il y en a un qui est plus haut que les autres. Donc il bat la tête de celui-ci afin qu'il soit à la même hauteur que les autres. Ce proverbe montre la mentalité des Japonais qui n'acceptent aucune exception. Par exemple, ils veulent plutôt l'absence, voire l'exclusion forcée, de génie exceptionnel, que de se voir gêner par la diversité. Les profs d'école "corrigent" les élèves exceptionnels pour qu'ils soient "normaux".
Vous vous dites peut-être: "Mais ça ne change rien. Avec la traduction 'Le clou qui dépasse appelle le marteau', je comprenais la même chose". Mais est-ce que c'est vrai? Quand on parle du clou, on n'imagine pas d'autres clous qui ont tous la même taille. Donc le mot doit être le pieu.
Je suis vraiment consterné de constater que ce faux proverbe est cité à plusieurs endroits. Il faut que les nipponophiles le sachent au moins. Le vrai proverbe japonais est "Le pieu plus haut que les autres sera enfoncé".

Article précédent: L'origine du mot yakuza

3 commentaires:

Ten' a dit…

L'image que j'avais de ce proverbe, c'était un clou qui dépasse d'une planche, et plurieurs clous enfoncés normalement dans la planche...
Par contre la signification était correcte, je crois, à savoir qu'il ne faut pas se faire remarquer ou se mettre en valeur. C'est ce que m'a dit aussi un ami japonais. Qu'en classe, il ne fallait pas poser de questions, par exemple, pour ne pas déranger, tant qu'on a pas été invité à le faire...

Anonyme a dit…

Tu n'as pas tout compris... le pieu ou le clou, c'est exactement pareil, tous deux s'enfonce dans un support à peu près à la même taille... Bref, que ce soit un pieu ou un clou, ça ne change absolument RIEN à la signification de ce proverbe.

Anonyme a dit…

J'avais aussi exactement la même image... par ailleurs, si le mot exact en japonais est "pieu", alors le proverbe devient bien mystérieux car on n'enfonce pas un pieu avec un marteau ! (essayez, pour voir...)
A moins que la masse et le marteau ne soient désignés en Japonais par le même mot ? J'en doute.